Le mythe de la caverne par Platon

Publié le par Elisa Létan

Le mythe de la caverne par Platon

Le mythe de la caverne a été développé par Platon (-428/-347 philosophe grec disciple de Socrate).

Dans une caverne souterraine, des hommes sont immobilisés face à un mur, enchaînés aux pieds et au cou depuis leur naissance. Ils tournent le dos à l'entrée de la caverne et n'ont jamais vu la lumière du jour dont ils ne connaissent qu'un faible rayonnement qui parvient jusqu'à eux. Ils ne perçoivent que leurs ombres et celles d'objets projetés sur les murs par un feu allumé derrière eux. Ils ne connaissent que les échos de sons; ils vivent dans un monde de fantômes qu'ils prennent pour des réalités.

Les prisonniers croient que les reflets qu'ils voient sur le mur ont plus de réalité que les objets derrière eux, dont ils ne soupçonnent même pas l'existence. Ils font confiance à leur sens, qui sont les chaînes dont ils n'ont pas le désir de se délivrer.

Si l'on délivre un prisonnier qu'on le force à se lever, à tourner le cou, à marcher, à se tourner vers la lumière, à faire face à tout ce qu'il ignore, à tout ce que son esprit n'a même pas pu imaginer, ne souffrira-t-il pas ? Il sera ébloui par la lumière, il résistera et ne parviendra pas à percevoir ce que l'on veut lui montrer. Alors peut-être voudra-t-il revenir à ses chaînes et à sa situation antérieure ?

Mais s'il persiste, il s'accoutumera à la lumière. Puis au fur et à mesure, il sera capable de soutenir l'éclat du soleil. Ainsi il verra le monde dans sa réalité et il réalisera que sa vie antérieure n'était qu'un rêve sombre. Au prix d'un dur labeur il saura contempler les véritables objets du monde.

Il voudra alors revenir dans la caverne pour délivrer ses compagnons afin de les guider sur le chemin de la vérité, les instruire et leur annoncer la bonne nouvelle, à savoir qu'il y a un autre monde que leur monde d'ombres, que Platon appelle phénomènes : ce qui est perçu par les sens. Mais les prisonniers ne veulent pas se libérer de leurs chaînes, ils n'ont pas le désir de savoir. Il l'exclue alors de leur société, le rabrouent, et s'il insiste ils le tueront.

Explication

Les métaphores employés par Platon dans le mythe de la caverne sont riches d'enseignement. La caverne est l'image du monde dans lequel nous vivons. Elle symbolise les dictatures visibles et invisibles. Nous sommes esclaves de nous-mêmes. Endoctrinés, nous devons suivre ce que l'on nous a appris docilement sans nous remettre en question ni même nous en poser. Alors on peut se demander où est notre liberté de penser ?

Platon oppose le monde sensible (les prisonniers de la caverne qui vivent dans l'ignorance et sans le savoir) au monde intelligible (lumière, vérité, connaissance et instruction).

Le prisonnier, libéré de ses chaînes, a du mal à comprendre qu'il vivait dans l'ignorance (l'ombre = ignorance des vraies valeurs). Inutile de le forcer, il parviendra lui-même à la lumière à force de patience et de courage. La lumière et le soleil sont l'allégorie du bonheur et de la vérité qui mènent à la délivrance.

Platon appelle Idées les véritables objets. Ce mot n'a rien à vois avec nos idées modernes, qui sont une fabrication de nos pensées. Au contraire, il désigne les véritables réalités. Le soleil représente Dieu, origine des Idées, et donc des ombres portées sur le mur de la caverne. Mais attention ! Il ne s'agit pas du Dieu chrétien qui s'est fait homme mais au contraire d'une sorte de force inconnue, origine d'un cosmos parfait et d'un monde humain imparfait.

Morale de ce mythe ?

Accéder à la connaissance est une démarche personnelle, qui demande un travail de réflexion, de volonté et de persévérance. De l'illusion naîtront la vérité et la liberté. N'ayons pas peur de nous affirmer ! Sortons de notre carcan ! Agissons ! La voie de la sagesse (philosophie) nous est ouverte.

Plus optimiste que Platon, Plotin (disciple de Platon) a émis l'hypothèse que " Dieu est tout entier, en toute chose et en tout lieu." Au lieu de vivre dans une caverne, loin des véritables réalités, l'homme vit dans un monde plein de divin, il lui suffit de le chercher....à bon entendeur ;-) !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article